En savoir plus

Depuis 1996 s’est constitué, à Orléans, le Cercle Jean ZAY. Ses présidents furent successivement Michel Lesseur, Jean-Christophe Haglund et, actuellement, Pierre-Louis Emery, en coopération avec Catherine Martin-Zay et Hélène Mouchard-Zay, filles de l’illustre ministre et martyre de la République, assassiné le 20 juin 1944 par la milice du gouvernement de Vichy.

Il est affilié à la Ligue de l’Enseignement et fait partie du réseau des Cercles Condorcet.

Des colloques et conférences, à caractère plus spécifiquement historique, sont organisés en concertation avec l’Université d’Orléans. Ainsi, en 2000, Marie-Claude Blanc-Chaléard, Jean Garrigues et Antoine Prost ont présenté « l’année 1940 » à l’Université d’Orléans. En 2004, année de la commémoration de la naissance et de l’assassinat de Jean Zay, Pascal Ory, Olivier Loubes et Antoine Prost sont intervenus à la médiathèque d’Orléans ainsi que Serge Berstein et Jean Garrigues, sur « Février 34, la République et ses ennemis » à l’Université. En 2006, pour la commémoration du Front Populaire, Jean Garrigues et le Cercle firent de nouveau appel à Serge Berstein. En 2007 Michel Margairaz a communiqué sur les difficultés et contradictions du Front Populaire en 1937. Le 4 février 2008 Elisabeth Du Réau et Pierre Girard ont exposé sur Munich et Jean Zay. .En octobre 2009, c’est Robert Frank qui traite de la « Marche vers la Guerre ». En 2011 le Cercle, en partenariat avec l’Université d’Orléans, le CERCIL, l’ONAC-VG, et sous la présidence d’Antoine Prost, participe à l’organisation du colloque « Le moment 1940, effondrement national, réalités locales » dont les « actes » viennent d’être publiés (l’Harmattan). Nouveau colloque à la BNF F. Mitterrand à Paris et au Centre Universitaire Dupanloup à Orléans en novembre 2014
Par ailleurs, à notre invitation, se sont exprimés lors de conférences Jean-Yves Rocheix (2001) Agnès Van Zantem (2002), Philippe Mérieux (2008) sur l’École, Guy Coq (2005) sur la Laïcité, Patrick Savidan sur les l’égalités de chances (2008), Robert Redéker (2003) sur sport et politique, Georges Buisson sur Georges Sand écrivain et politique (2005), Caroline Piketty sur l’archivistique et les « papiers Jean Zay » en 2012, Olivier Loubes biographe de Jean Zay en 2013, Catherine Kintzler sur la laïcité aujourd’hui ( en avril 2014) et Martine Cerf sur la laïcité en Europe en mars 2015…

Lors de nos banquets annuels se sont successivement exprimés Maurice Agulhon sur les valeurs de la République, Henri Pena-Ruiz sur les origines et les fondements de la laïcité, Lucie Aubrac sur sa rencontre avec Jean Zay, l’Occupation et Vichy, Hervé Hamon sur la culture, J-R Ragache sur la Franc Maçonnerie aujourd’hui, André Jacques sur l’expérience de l’action solidaire, Jean-Noël Jeanneney (avec Serge Berstein) sur la « concordance des temps », les menaces contre la République, Jean-Pierre Guéno sur les « Parole de… », Maître Henri Leclerc sur le droit et la justice, Yves Pacalet sur l’Homme et son environnement, Jean Clair sur la place de l’art, de Jean Zay à nos jours, Stéphane Hessel sur les Droits de l’Homme, Michèle Perrot sur les femmes et l’action politique, Danièle Sallenave sur l’école et le travail de l’écrivain, Ivan Levaï, journaliste, Gilles Jacob, président du Festival de Cannes, Pascal Ory sur Jean Zay et la vie culturelle.…