Communiqué suite aux attentats de vendredi 13 novembre

Posted on Posted in Non classé
Communiqué du Cercle Jean Zay
à propos des attentats du 13 novembre 2015 à Paris

zay

         Une fois encore, Paris, la France ont été victimes d’actes criminels abjects, aux prétextes insoutenables. Les discours et idéologies de haine se sont traduits par des meurtres méthodiques, frappant ce qui est l’essence de notre société dans des lieux symboliques où la vie, la culture, la joie, la convivialité s’épanouissent. Le vieux slogan des fascistes d’autrefois « Viva la muerte »  caractérise parfaitement cette violence vaine. Ne permettons pas que triomphe cette haine contre nos principes et ces valeurs « Liberté, Égalité, Fraternité, Laïcité », qui ont permis à tant de gens de vivre ensemble dans ce pays.

         L’école est le lieu où tout doit être fait pour instruire une jeunesse rassemblée pour apprendre à penser, à se cultiver, à respecter autrui, à se libérer des carcans. Pour cela, elle doit être ouverte sur le monde et accueillir chacun mais ne pas laisser s’instaurer les clivages entre communautés, entre conceptions du monde et entre traditions et usages. Un mot résume cette exigence salutaire, celui de laïcité, principe auquel Jean Zay était particulièrement attaché.

Relisons sa circulaire du 15 mai 1937 :
« Ma circulaire du 31 décembre 1936 a attiré l’attention de l’administration et des chefs d’établissements sur la nécessité de maintenir l’enseignement public de tous les degrés à l’abri des propagandes politiques. Il va de soi que les mêmes prescriptions s’appliquent aux propagandes confessionnelles. L’enseignement public est laïque. Aucune forme de prosélytisme ne saurait être admise dans les établissements. Je vous demande d’y veiller avec une fermeté sans défaillance. »    Jean Zay, ministre de l’éducation et des Beaux arts.

La laïcité ne peut prétendre à elle seule résoudre les difficultés économiques et sociales et instaurer la paix dans le monde. Mais aujourd’hui, comme au temps de Jean Zay, nous avons particulièrement besoin d’elle !

Pierre-Louis EMERY, président du Cercle Jean Zay

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *