Cérémonie en l’honneur de Jean Zay au cimetière d’Orléans dimanche 24 juin 2018

Posted on Posted in Cérémonie

Comme chaque année à l’occasion de l’anniversaire de l’assassinat de Jean Zay par la milice du régime de Vichy le 20 juin 1944, le Cercle Jean Zay d’Orléans organise en collaboration avec l’Association Les Amis de Jean Zay (Paris), en accord avec la famille, une cérémonie en son honneur.

L’hommage s’est déroulé devant la sépulture familiale de notre illustre compatriote, au rond-point du Grand Cimetière d’Orléans (1 boulevard Lamartine), ce dimanche 24 juin 2018, à 11h30.

Les cendres de Jean Zay ont été transférées au Panthéon le 28 mai 2015 aux côtés de trois autres résistants. Jean Zay repose désormais parmi les femmes et hommes illustres de notre République. Bientôt un lieu sera consacré à sa mémoire à Orléans, dans sa ville et son quartier, grâce à l’action conjointe du Cercle et de la Mairie.

Le président du Cercle Jean Zay, Pierre-Louis Emery a proposé une brève allocution sur l’action menée par Jean Zay dans le domaine de la culture. Puis deux élèves de Première ES du lycée Jean Zay d’Orléans, Jules Mellot et Riad Oukili, sont intervenus suite à leur visite au Panthéon en novembre 2017 dans le cadre de la commémoration de la fondation par Jean Zay en 1937 de l’Institut d’Histoire de la Révolution française. Hélène Mouchard-Zay a lu un texte du sénateur Jean-Pierre Sueur, excusé, et le président du Conseil départemental, Marc Gaudet, a rappelé l’importance de Jean Zay conseiller général. La cérémonie s’est clôturée par le dépôt de gerbes et par une minute de silence.

Voici quelques photos prises par Suzel Emery et Jean-Marie Caplanne.

Pierre-Louis Emery et Jean-Loup Dufal

Pierre-Louis Emery, Riad Oukili et Jules Mellot

Cette année, le Conseil départemental du Loiret était représenté pour honorer l’ancien conseiller général Jean Zay. Aux côtés de ses filles Catherine et Hélène, on reconnaît Marc Gaudet, président du Conseil départemental, déposant une gerbe, entouré des conseillers départementaux Nathalie Kerrien et Thierry Soler. A leur gauche, le conseiller régional Olivier Frézot.