Exposition : Jean Zay (1904-1944), mémoire d’un homme, modernité d’une oeuvre

Posted on Leave a commentPosted in Ecrits sur Jean Zay, Exposition, Livre

Cette exposition peut vous être prêtée gracieusement. Voir les conditions à la fin de cet article. Cette exposition itinérante a été réalisée dans sa première version en 1994, pour le cinquantenaire de l’assassinat de Jean Zay. Inscrite aux Célébrations nationales 1994, elle a reçu le soutien des ministères de l’Education nationale, de la Culture, des […]

Jean Zay à l’honneur dans un spectacle au festival d’Avignon

Posted on Posted in Ecrits sur Jean Zay, théâtre

Souvenirs et solitude, le livre posthume de Jean Zay, fait l’objet d’une adaptation théâtrale présentée cet été au théâtre d’Avignon : Jean Zay, l’homme complet. Une création de la compagnie Théâtre en fusion. Adaptation et jeu : Xavier Béja. Mise en scène : Michel Cochet. Décor, Costumes : Philippe Varache. Vidéo : Dominique Aru. Lumières : […]

Une journée d’hommage, à Cusset, lieu d’exécution de Jean Zay, le 20 juin 1944

Posted on Posted in Articles, Ecrits sur Jean Zay

Dans son édition du 23 juin 2022, le journal La Montagne s’est fait l’écho de la journée d’hommage à Jean Zay qui s’est tenu à Cusset le 20 juin 2022. Elle étaient animée en particulier par le Comité en l’honneur des 80 parlementaires du 10 juillet 1940 et des passagers du Massilia, présidé par Joseph […]

Cérémonie en hommage à Jean Zay dimanche 19 juin 2022 : le discours de Pierre Allorant, président du Cercle

Posted on Posted in Discours, Ecrits sur Jean Zay

  Discours du 19 juin 2022. Cimetière d’Orléans (Télécharger le discours Jean Zay et les législatives) Le 19 juin 1940, un mois et demi après avoir siégé à la séance du conseil général du Loiret qui voit le préfet Lemoine saluer l’attitude de Jean Zay, « suivant en soldat discipliné le sort de sa classe », « remarquable […]

Jean Zay à la Maison d’arrêt de Riom (Puy de Dôme)

Posted on Posted in Articles, Ecrits sur Jean Zay

L’internement à la Maison d’arrêt de Riom constitue une longue épreuve dans la vie de Jean ZAY, d’une durée de 42 mois, presque équivalente aux « 44 mois consécutifs de gouvernement » [1] de janvier 1936 à septembre 1940.  L’arrivée nocturne du 7 janvier 1941 « au régime du droit commun des détenus » [2] dans cette prison géographiquement proche […]